11 janvier 2019

Rivages en guerre,
le catalogue de l’expo

Faisant écho à son exposition, les Archives départementales, Maison de l’histoire et de la Manche publient aux éditions OREP (novembre 2018) Rivages en guerre – Le littoral du département de la Manche dans la Grande Guerre, 1914-1918.

Le résumé

À la veille de la Grande Guerre, La Manche compte deux ports principaux : Cherbourg, étape transatlantique et port militaire, qui accueille les principales industries du département et Granville, port de la grande pêche. Ailleurs, quelques ports secondaires tels que Regnéville-sur-Mer, Port- Bail, Diélette, Saint-Vaast-la-Hougue, Barfleur ou Carentan vivent du cabotage, du transport de passagers en direction des îles Anglo-Normandes ou de l’importation de denrées alimentaires et de matières première. D’autres voient plus particulièrement le tourisme balnéaire se développer.

« Le littoral manchois influence donc aussi bien les activités que les infrastructures et détermine sans doute également les mentalités et comportements. »

Retrouvez notre article

Littoral en guerre

Share This