Vendée Globe : le tour du propriétaire avec Miranda (Vidéo)

2 décembre 2020

Engagée dans sa quatrième semaine de course sur le Vendée Globe, Miranda Merron nous fait visiter le cockpit de son voilier Campagne de France.

Une table avec l’ensemble des outils de communication, navigation et cartes, une banquette pour dormir (un peu), un coin cuisine rudimentaire ou encore un espace pour stocker l’ensemble du matériel et des vivres nécessaires pour toute la durée de l’aventure : Miranda Merron nous ouvre les portes de son voilier Campagne de France (vidéo ci-dessus). Une place optimisée au maximum et une organisation au cordeau, la navigatrice nous dévoile un peu de son quotidien, de la gestion de sa route et des manœuvres, jusqu’à la lessive de ses vêtements…

 

LE POINT SUR LA COURSE DE MIRANDA
Aujourd’hui à la 27e place, Miranda Merron poursuit son aventure, cap vers le Sud. Le week-end du 28-29 novembre a été compliqué pour la navigatrice. « Journée terriblement frustrante hier ! », expliquait-elle dimanche. « J‘ai été incapable de conserver la vitesse du bateau, et je ne comprends pas pourquoi. » Elle vise désormais le Cap de Bonne Espérance, premier grand marqueur symbolique du Vendée Globe. En attendant, Miranda Merron compose avec les éléments : un vent pas toujours facile à dompter et un soleil écrasant : « Il faisait une chaleur à cuire hier (mardi 1er décembre NDLR), le soleil tapait sur le cockpit, brulant tout ce qui est noir à bord, impossible à toucher. »

LE FAIT DE LA SEMAINE
Jean Le Cam au secours de Kévin Escoffier
En grande difficulté après avoir vu son bateau plié en deux, le skipper Kévin Escoffier a trouvé refuge dans son radeau de survie, avant d’être sauvé par le navigateur Jean Le Cam, dans la nuit de lundi à mardi. Une nouvelle accueillie avec un grand soulagement de la part des organisateurs et de l’ensemble des marins engagés sur le Vendée Globe. « Quel bonheur de savoir que Jean (Le Cam) a trouvé Kevin (Escoffier) dans son radeau dans des conditions si difficiles, et qu’il est à présent en sécurité », a réagi Miranda Merron. « Travail phénoménal de la part de Jean et de tous ceux qui ont participé aux recherches et aux opérations de sauvetage. »

Share This