Vendée Globe : « Nous sommes si fiers de Miranda ! »

7 janvier 2021

Comme l’ensemble des membres du club nautique de Barneville-Carteret, Jade Pignol, responsable de la communication au sein du bureau, suit au quotidien le parcours Miranda Merron, licenciée au club.

Pouvez-vous nous présenter le club nautique de Barneville-Carteret ?
Notre école de voile propose de nombreuses activités pour tous les âges. Nous avons des Optimist, catamarans, planches à voile, paddles… pour pouvoir faire découvrir les joies de la mer et de la navigation au plus grand nombre, même si le contexte sanitaire actuel a mis en suspend nos activités. Nous avons aussi récemment acquis une caravelle que les membres du club retapent actuellement. Nous attendons avec impatience de pouvoir naviguer avec. Ce sera pour cet été si tout se passe bien…

Comment se traduit l’implication de Miranda Merron au sein du club de voile ?
Miranda est licenciée au club. Elle est proche de certains membres du bureau, à l’image de Louis Duc, et s’implique régulièrement dans la vie du club. Cet été par exemple, nous avons organisé une régate à laquelle elle a participé. Miranda, c’est une star dans le monde de la voile ! Pour tous les jeunes du club, c’est un modèle, une référence… Ils sont impressionnés de pouvoir la voir et échanger avec elle. C’est très enrichissant pour eux.

Comment suivez-vous la course de Miranda ?
Presque tous les membres sont abonnés à la page Facebook de Miranda pour suivre sa course au quotidien ! Chaque jour, via les réseaux sociaux et le site du Vendée Globe notamment, nous pouvons voir ses avancées… Nous sommes aussi nombreux à participer à la course virtuelle avec Virtual Regatta. Nous avons un peu l’impression de faire la course avec elle, en restant sur la terre ferme !

Quel regard portez-vous sur son aventure ?
Nous sommes tous très fiers de Miranda, de tout ce qu’elle fait et de sa ténacité. Nous espérons tous qu’elle finira la course. C’est son objectif premier et nous sommes à fond derrière elle pour l’encourager.

 

Le message de Jade et du club de voile de Barneville-Carteret à Miranda
« Miranda, reste toujours positive et concentrée sur ta course comme tu l’as fait jusqu’à présent. Tout le monde ici est derrière toi et nous sommes très fiers de tout ce que tu accomplis ! »

LE POINT SUR LA COURSE DE MIRANDA MERRON
En début de semaine – et après avoir quitté l’océan Indien pour le Pacifique la semaine dernière – Miranda Merron a franchi la longitude de l’antiméridien, et a donc rejoint la partie occidentale de l’hémisphère. Mais dans un message transmis mardi, la navigatrice dévoilait les difficultés techniques qu’elle rencontre : « un des pilotes en mode vent doit avoir un problème de connexion (…) Et l’autre, depuis quelques heures, donne des énormes coups de barre. » Des soucis qu’elle tente de gérer comme elle peut ! « On va faire avec, mais bon ce n’est pas terrible ». Cette situation a visiblement mis les nerfs de la navigatrice à rude épreuve : « ça me stresse à mort, je suis fatiguée, j’ai faim… Mais je ne peux rien faire ». Hier mercredi, le ton était déjà plus optimiste : « Je touche du bois, les deux pilotes fonctionnent », lui permettant de naviguer dans des conditions plus paisibles.

> Pour suivre la course de Miranda, rendez-vous sur la carte interactive du Vendée Globe

L’INFO +
A quoi sert le pilote automatique ? Le pilote automatique d’un voilier est un système installé en complément du pilotage manuel. Véritable équipier, le pilote automatique permet de diriger automatiquement un voilier afin que ce dernier conserve le cap préalablement défini. Ce pilote automatique de voilier peut barrer même si les conditions de vent et de mer sont délicates.

Share This