Vendée Globe : les agents du Département dans la course !

28 janvier 2021

Ils font la course du Vendée Globe depuis chez eux : une vingtaine d’agents du Département ont intégré « l’équipe du CD50 » de Virtual Regatta. Les premiers sont déjà arrivés !

Une fois la porte du bureau poussée, la course fait rage sur Virtual Regatta. Une vingtaine d’agents du Département participent au Vendée Globe sous les couleurs de la Manche. La semaine dernière, Karine Bisch, alias Motus V, a franchi la ligne d’arrivée en 71 jours 5 heures et 41 minutes. Une très belle performance pour l’assistante sociale qui est donc la première parmi les agents engagés à terminer la course.

« Vraiment un moment agréable »

Au classement, elle arrache ainsi la 27 013e place…sur près d’un million de joueurs ! « Mon fils et moi sommes très contents et à la fois frustrés que la course soit finie, car la Virtual Regatta était vraiment un moment agréable », explique-t-elle. Avec une moyenne de vitesse oscillant entre 15 et 18 nœuds, le voilier de Karine Bisch a rapidement trouvé son rythme de croisière, « même s’il y a eu des moments plus compliqués que d’autres, notamment le passage des îles Malouines ».
La fin de course a été particulièrement intense. « Sur les derniers jours, nous nous connections plus régulièrement pour être sûrs d’atteindre notre objectif qui était d’arriver parmi les 20 000 premiers coureurs. » Et Karine ne compte pas s’arrêter là. « Ce classement sera notre record à battre pour le prochain Vendée Globe ! »
Sur le podium des agents du Département, Peter18 (Pierre Marquant) et Mouskas50, (Stéphane Moquet) terminent respectivement à la 40 042e et 51 998e place du classement final. L’équipe du CD50 pointe quant à elle à la 1 355e place sur un total de 3841 équipes.

 

Le point sur la course

Côté « course réelle », le Vendée Globe a été marqué par la victoire de Yannick Bestaven, qui a atteint les Sables d’Olonne jeudi 28 janvier à 3 h du matin, après 80 jours de course. Alors que les arrivées se succèdent en Vendée, Miranda croise quant à elle au large de Rio de Janeiro. « Pendant ce temps, en Atlantique Sud, le bateau et moi sommes soumis à un régime de grains dans la South Atlantic Convergence Zone », détaille la navigatrice dans un message transmis jeudi. Désormais à 4 500 miles de l’arrivée et toujours à la 22e place, « Miranda peut toujours espérer arriver vers le 15 février aux Sables d’Olonne », estime le staff de la navigatrice.

> Pour suivre la course de Miranda, rendez-vous sur la carte interactive du Vendée Globe

Share This