À Isigny-le-Buat, le jardin du Cassel dévoile un univers personnel et artistique.

© D. Daguier – CD50

La Manche « terre de jardins »

La Manche, « terre de jardins »

logo, toutes pour elles

Près d’une quarantaine de jardiniers se sont regroupés au sein de l’association Cotentin Côté Jardins. Elle rayonne dans l’ensemble du département et valorise des pépites vertes à découvrir à la belle saison !

Creation

Création : 2010
Activité : fédérer et donner de la visibilité aux jardins de la Manche
Nombre d’adhérents : 37

Patrice PilletENTRETIEN AVEC

Éric Pellerin (président de l’association),
Michaël Potel (vice-président),
Caroline St. Clair (administratrice)
et Didier Viejo (trésorier).

Dans quel état d’esprit a été créée Cotentin Côté Jardins ?
L’association existe depuis une dizaine d’années. Animée passionnément jusqu’en novembre 2018 par Jérôme Goutier, elle se fixe toujours le même objectif : fédérer les jardins du département et partager avec le plus grand nombre notre passion pour le jardinage et l’horticulture. Nous communiquons au maximum pour apporter de la visibilité à ces jardins. L’association en regroupe aujourd’hui 37, de la pointe de La Hague à Sourdeval, en passant par Coutances ou encore Saint-Sauveur-le-Vicomte. Nous les ouvrons régulièrement au public, d’avril à début novembre. Les adhérents sont libres de proposer leurs dates et horaires d’ouverture (calendrier accessible depuis notre site internet).

Quel est le dénominateur commun à tous ces jardins ?
Chacun possède sa propre identité et a été créé à l’image du jardinier qui l’a façonné.

C’est cette diversité qui fait la force de l’association. Malgré tout, nous nous retrouvons autour de valeurs communes. Ainsi, nous aimons tous accueillir nos visiteurs, échanger avec eux et transmettre ce que nous savons sur les plantes, les arbres, et le jardin en général. De même, nous sommes très sensibles à la préservation de la nature et nous entretenons nos jardins sans aucun pesticide.

La Manche offre-t-elle des atouts particuliers ?
Nous avons la chance d’avoir un climat et une situation géographique très favorables à l’acclimatation des végétaux notamment, celle des plantes exotiques. Aux quatre coins du département, des passionnés de botanique et d’horticulture ont joué de ces atouts pour créer des jardins dans lesquels on fait le tour du monde en quelques pas… C’est cette spécificité du territoire manchois que nous souhaitons valoriser.

Une plongée
au cœur des ENS

Attaché à la préservation de l’environnement, le Département propose cet été tout un programme pour mieux connaître les Espaces naturels sensibles (ENS) de la Manche. Des spécialistes partagent la richesse de ce patrimoine naturel exceptionnel : falaises, dunes, landes, forêts et bocages ou encore marais : chaque milieu naturel se dévoile à travers des animations gratuites et ouvertes à tous. À découvrir également jusqu’au 30 septembre, une expo photo sublimant ces espaces (ENS de la tourbière du Pré Maudit, commune de Gathemo).

> INFOS WEB :
planete.manche.fr

Patrice PilletENTRETIEN AVEC

Éric Pellerin (président de l’association),
Michaël Potel (vice-président),
Caroline St. Clair (administratrice)
et Didier Viejo (trésorier).

Dans quel état d’esprit a été créée Cotentin Côté Jardins ?
L’association existe depuis une dizaine d’années. Animée passionnément jusqu’en novembre 2018 par Jérôme Goutier, elle se fixe toujours le même objectif : fédérer les jardins du département et partager avec le plus grand nombre notre passion pour le jardinage et l’horticulture. Nous communiquons au maximum pour apporter de la visibilité à ces jardins. L’association en regroupe aujourd’hui 37, de la pointe de La Hague à Sourdeval, en passant par Coutances ou encore Saint-Sauveur-le-Vicomte. Nous les ouvrons régulièrement au public, d’avril à début novembre. Les adhérents sont libres de proposer leurs dates et horaires d’ouverture (calendrier accessible depuis notre site internet).

Quel est le dénominateur commun à tous ces jardins ?
Chacun possède sa propre identité et a été créé à l’image du jardinier qui l’a façonné. C’est cette diversité qui fait la force de l’association. Malgré tout, nous nous retrouvons autour de valeurs communes. Ainsi, nous aimons tous accueillir nos visiteurs, échanger avec eux et transmettre ce que nous savons sur les plantes, les arbres, et le jardin en général. De même, nous sommes très sensibles à la préservation de la nature et nous entretenons nos jardins sans aucun pesticide.

La Manche offre-t-elle des atouts particuliers ?
Nous avons la chance d’avoir un climat et une situation géographique très favorables à l’acclimatation des végétaux notamment, celle des plantes exotiques. Aux quatre coins du département, des passionnés de botanique et d’horticulture ont joué de ces atouts pour créer des jardins dans lesquels on fait le tour du monde en quelques pas… C’est cette spécificité du territoire manchois que nous souhaitons valoriser.

Une plongée
au cœur des ENS

Attaché à la préservation de l’environnement, le Département propose cet été tout un programme pour mieux connaître les Espaces naturels sensibles (ENS) de la Manche. Des spécialistes partagent la richesse de ce patrimoine naturel exceptionnel : falaises, dunes, landes, forêts et bocages ou encore marais : chaque milieu naturel se dévoile à travers des animations gratuites et ouvertes à tous. À découvrir également jusqu’au 30 septembre, une expo photo sublimant ces espaces (ENS de la tourbière du Pré Maudit, commune de Gathemo).

> INFOS WEB :
planete.manche.fr

# POUR ALLER PLUS LOIN


Réagir à cet article

Share This