© Adobe stock

© Adobe stock

Article d'

 

Au plus près des enfants et des familles

L’enfance est une des compétences emblématiques du Département, chef de file de l’action sociale. Son rôle : favoriser le développement harmonieux de la famille, en étant présent à ses côtés aux moments essentiels de sa vie, même les plus difficiles.

Au plus près des enfants et des familles

L’enfance est une des compétences emblématiques du Département, chef de file de l’action sociale. Son rôle : favoriser le développement harmonieux de la famille, en étant présent à ses côtés aux moments essentiels de sa vie, même les plus difficiles.

Nicole Godard, Conseil Départemental, MancheENTRETIEN AVEC

Nicole Godard,
vice-présidente déléguée
à l’enfance et la famille

Dans les domaines de l’enfance et de la famille, quels sont les principaux défis à relever ?

« Pour mener à bien notre première mission – apporter l’information, les conseils, l’accompagnement et les services dont les parents ont besoin pour l’épanouissement de la famille –, notre politique est avant tout axée sur la prévention. Nous mettons vraiment l’accent sur ce volet, c’est notre priorité absolue. Cela commence dès la PMI (protection maternelle et infantile), qui est en mesure de dépister les troubles potentiels de tous les enfants de 3-4 ans, grâce aux bilans de santé dans toutes les écoles maternelles, mais aussi de repérer les difficultés de certaines familles.

Les situations sont malheureusement diverses et complexes, mais plus nous intervenons tôt, mieux nous pouvons aider les parents, qui parfois n’y arrivent plus, et éviter ainsi des conditions susceptibles de s’aggraver. Il est essentiel, pour être efficace, d’agir le plus rapidement possible.

 

« La prévention avant tout »

C’est vrai également en matière de protection de l’enfance, une de nos missions fortes, en faveur de laquelle nous sommes particulièrement mobilisés. 1 600 enfants sont aujourd’hui confiés au Département. Tout est mis en œuvre pour adapter au mieux leur prise en charge, auprès d’établissements ou de familles d’accueil. Il nous revient par ailleurs d’intervenir, avec un accueil renforcé, des visites plus régulières, des mesures à domicile plus prononcées. En agissant toujours dans l’intérêt de l’enfant, ce qui prévaut.
Mais nous devons prendre en compte un nombre important de départs en retraite d’assistants familiaux. Une grande vague de recrutements est en cours : 70 postes sont à pourvoir. Au cœur de nos orientations stratégiques, l’expérimentation des « personnes de confiance« , des familles bénévoles qui acceptent de prendre en charge des jeunes, va dans le même sens. C’est un sujet auquel nous sommes très sensibles. Tous font un travail formidable en permettant à des enfants blessés par la vie de trouver un « repère », qui va les aider à avancer. Pour faire face au nombre croissant de ces enfants placés sous notre responsabilité, nous avons plus que jamais besoin de familles d’accueil. »

Nicole Godard, Conseil Départemental, MancheENTRETIEN AVEC

Nicole Godard,
vice-présidente déléguée
à l’enfance et la famille

Dans les domaines de l’enfance et de la famille, quels sont les principaux défis à relever ?

« Pour mener à bien notre première mission – apporter l’information, les conseils, l’accompagnement et les services dont les parents ont besoin pour l’épanouissement de la famille –, notre politique est avant tout axée sur la prévention. Nous mettons vraiment l’accent sur ce volet, c’est notre priorité absolue. Cela commence dès la PMI (protection maternelle et infantile), qui est en mesure de dépister les troubles potentiels de tous les enfants de 3-4 ans, grâce aux bilans de santé dans toutes les écoles maternelles, mais aussi de repérer les difficultés de certaines familles.

Les situations sont malheureusement diverses et complexes, mais plus nous intervenons tôt, mieux nous pouvons aider les parents, qui parfois n’y arrivent plus, et éviter ainsi des conditions susceptibles de s’aggraver. Il est essentiel, pour être efficace, d’agir le plus rapidement possible.

 

« La prévention avant tout »

C’est vrai également en matière de protection de l’enfance, une de nos missions fortes, en faveur de laquelle nous sommes particulièrement mobilisés. 1 600 enfants sont aujourd’hui confiés au Département. Tout est mis en œuvre pour adapter au mieux leur prise en charge, auprès d’établissements ou de familles d’accueil. Il nous revient par ailleurs d’intervenir, avec un accueil renforcé, des visites plus régulières, des mesures à domicile plus prononcées. En agissant toujours dans l’intérêt de l’enfant, ce qui prévaut.
Mais nous devons prendre en compte un nombre important de départs en retraite d’assistants familiaux. Une grande vague de recrutements est en cours : 70 postes sont à pourvoir. Au cœur de nos orientations stratégiques, l’expérimentation des « personnes de confiance« , des familles bénévoles qui acceptent de prendre en charge des jeunes, va dans le même sens. C’est un sujet auquel nous sommes très sensibles. Tous font un travail formidable en permettant à des enfants blessés par la vie de trouver un « repère », qui va les aider à avancer. Pour faire face au nombre croissant de ces enfants placés sous notre responsabilité, nous avons plus que jamais besoin de familles d’accueil. »

bannière, conseil départemental, Manche, engagement, famille

REPÈRES : Les missions du Département

LA PMI
(protection maternelle
et infantile)

• de nombreux services de proximité gratuits, assurés sur l’ensemble du territoire de la Manche  
• une mission de prévention médico-sociale (consultations, permanences, visites à domicile)

L’ACCUEIL DES – DE 6 ANS

Quel que soit le mode de garde choisi, le conseil départemental veille à sa qualité :

• contrôle et surveillance de toutes les structures
• agrément, suivi et formation des assistant(e)s maternel(le)s

L’ASE (aide sociale à l’enfance)

Près de 300 professionnels
mobilisés chaque jour :

• un ensemble d’actions pour soutenir les parents dans leur rôle éducatif, s’ils sont confrontés à des difficultés
• si nécessaire, des mesures de protection des enfants en situation de danger, notamment chez des assistants familiaux ou dans des maisons d’enfants
• des services d’urgence, quand les conditions socio-économiques mettent la santé morale ou physique de l’enfant en péril

L’ADOPTION

C’est le président du Département qui octroie l’agrément (une commission dédiée examine les demandes tous les deux mois environ).


Réagir à cet article

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This