Des collèges ouverts sur le monde professionnel

Encourager la découverte des milieux professionnels, favoriser les expériences concrètes d’entrepreneuriat, aider les élèves à bien s’orienter… Le Département s’y attache dès le collège !

LE CHIFFRE
12
mini-entreprises soutenues
en 2019-2020

Jeunes créateurs d’entreprises

Portés par l’association régionale Entreprendre pour apprendre, les projets de mini-entreprises sont soutenus par le Département depuis 2008 dans les collèges. Le principe : permettre aux élèves de créer et d’animer des sociétés miniatures, dans un but pédagogique. Les objectifs : développer le sens de l’initiative et des responsabilités, s’initier à la gestion de projets et à la vie économique… Une expérience concrète et collective pour acquérir un esprit d’entrepreneur !

Les mini-entrepreneurs du collège Anne Heurgon Desjardins de Cerisy-la-Salle, présentent Pop factory (des porte-écouteurs design), lors du forum annuel organisé à la Maison du Département, à Saint-Lô (juin 2019). ⇒
© D.Daguier CD50

Développer le goût d’entreprendre

L’appel à projets « découverte du monde économique et professionnels », lancé en 2017 par le Département, a pour ambition de favoriser le goût d’entreprendre des collégiens ainsi que leur orientation scolaire et professionnelle. C’est aussi et surtout une opportunité de leur faire découvrir les métiers et le tissu économique de leur territoire et de proposer ainsi une formation en lien avec de réels débouchés d’emplois locaux.

⇐ Très investi dans cet appel à projets, le collège Roland Vaudatin de Gavray propose à ses élèves de découvrir des entreprises, associations locales et formations professionnelles dans les lycées du Sud-Manche.
© D.Daguier CD50

Les collègiens de Gavray découvrent le monde professionnel


Parmi les actions phare du collège Roland Vaudatin :

> La mini-entreprise éco-liège : confection d’objets à base de bouchons de liège

> La découverte des formations professionnelles dans les lycées du Sud-Manche : 10 élèves de 4e ont visité les lycées de Saint-Hilaire-du-Harcouët et de Granville. Un dispositif qui vise à faire découvrir, avant la 3e, des établissements offrant des voies professionnelles pour des élèves qui se posent des questions ou ont envie d’explorer d’autres champs que la voie générale après le collège.

« Cela peut être l’occasion de découvrir des lycées environnants et ainsi favoriser la mobilité de nos collégiens, ce qui reste une de nos priorités. » souligne Cyrille Dumesnil, principal.

> Un séjour d’intégration pour les 6e, réalisé leur dans la baie du Mont-Saint-Michel au mois de septembre, avec la découverte de l’entreprise Carameuh, à Avranches (accent mis sur le développement durable), mais aussi de l’association Rejouets de Cérences (économie sociale et solidaire). Avec à chaque fois un point réalisé sur les différents métiers au sein de ces structures.

[FOCUS]

« Une formation adaptée »

Au collège Pasteur, à Saint-Lô, 64 élèves sont accueillis en Segpa (Section d’enseignement général et professionnel adapté), de la 6e à la 3e. En grande difficulté scolaire et orientés par une commission spécialisée, « ces jeunes ont besoin de recevoir une formation adaptée, qui permet d’individualiser le parcours de chacun », explique Isabelle Odienne-Courtois, directrice de ces sections. Encadrés notamment par des professeurs spécialisés, les collégiens, en petits groupes de 16 au plus, suivent des enseignements général, technologique et pratique, dont des heures de découverte professionnelle en atelier. « Ils travaillent sur de “vrais” chantiers, c’est très motivant et valorisant pour eux. Ce sont des élèves, par exemple, qui ont refait la salle du restaurant d’application, ou encore fabriqué les bancs de la cour du collège. »

Ils effectuent également des stages en entreprise, « une expérience du terrain, pour les ouvrir au monde professionnel et leur faire connaître les métiers. » Et cette année pour la première fois, ils ont même monté une mini-entreprise.

Les Segpa ont pour ambition de mener les élèves à une qualification diplômante et à la poursuite de leurs études. À l’issue de la 3e, ils passent le certificat de formation générale, certains se présentent au diplôme national du brevet, série professionnelle.
« Nous les accompagnons dans leurs choix, ils sont orientés en lycée professionnel, en EREA ou en apprentissage, en fonction de leur projet. Et une chance pour eux, ils accèdent de façon prioritaire à tous les CAP. Certains poursuivent au-delà, jusqu’en bac pro, voire en BTS. C’est une belle satisfaction. Tout comme les retours d’anciens élèves, à l’image d’un jeune devenu conducteur d’engins de chantiers, qui m’a dit avoir réalisé son rêve d’enfant grâce à la Segpa ! »

Ateliers pratique pour les élèves en Segpa de Pasteur


Réagir à cet article

Share This