L’ ÉDITO

MARC LEFÈVRE

Président du conseil départemental de la Manche

Marc Lefèvre, président, conseil départemental, Manche

Covid-19 : la Manche, un département dans l’action

L a période que nous vivons depuis plusieurs mois nous a conduit à faire face à une situation absolument inédite, qui a profondément bouleversé nos fondamentaux, nos habitudes de vie, nos organisations.
Elle nous a obligé à des décisions très rapides, parfois subies, mais le plus souvent volontaires. L’ensemble de la société dans laquelle nous vivons, que nous contribuons chacun à notre niveau à faire fonctionner, a été amenée à se recentrer sur l’essentiel.

Après la sidération est venu le temps de l’action. Comme de nombreuses autres collectivités, le conseil départemental de la Manche avait élaboré de longue date un plan de continuité de l’activité. Cette organisation nous a permis de maintenir le fonctionnement de notre organisation, tout en préservant au maximum la santé de nos agents et de leurs familles.
Ainsi, le nécessaire service aux personnes, en particulier les plus fragiles, qui est l’essence même d’un Département, a été le moins impacté possible. Les centres médico-sociaux, les services de protection maternelle et infantile notamment, se sont redimensionnés pour réussir à faire concomitamment face à leur activité normale et aux nouvelles exigences qu’imposait le confinement. Plus de 100 000 euros d’aides alimentaire ou d’hygiène ont ainsi été octroyées aux familles en difficulté dont les enfants ne fréquentaient plus les cantines scolaires. De même, une aide exceptionnelle de 120 € par enfant a été versée à destination des familles de collégiens bénéficiant en temps normal d’aides au financement de la demi-pension et de l’internat.
Pour les personnes éloignées de l’emploi, tout comme pour celles qui peuvent de temps en temps bénéficier de missions d’intérim, la période de confinement a été particulièrement compliquée à vivre. Le Département a enregistré une hausse de 12 % des demandes de RSA, ce qui représente en cumulé, de janvier à mai 2020, un million d’euros de plus que la même période de 2019. Pour accompagner au mieux ces bénéficiaires, nous avons lancé dans la Manche, sous forme expérimentale, un dispositif existant depuis quelques années dans les départements viticoles : le cumul du RSA avec un emploi saisonnier. C’est cela être un Département solidaire. C’est tout mettre en œuvre pour accompagner chacun de ses habitants.

Ne laisser personne au bord du chemin.

Ne laisser personne au bord du chemin, c’est aussi conforter l’action de celles et ceux qui agissent au quotidien pour aider les plus faibles d’entre nous.
Nous avons établi le constat qu’il nous fallait agir rapidement. Nous avons débloqué, dans le cadre du fonds de soutien exceptionnel « Manche Solidarité Proximité 2020 », la somme de 300 000 euros à destination des associations d’aide alimentaire.

En parallèle de cette attention aux plus faibles, les services du conseil départemental se sont mis en quête d’équipements de protection individuels. Une très forte mobilisation des collèges publics et privés a permis de collecter 80 000 paires de gants, 20 000 charlottes, 6 000 sur-chaussures, 3 500 kits visiteurs et près de 100 litres de gel hydroalcoolique. L’ensemble de ces matériels a pu être distribué à la fois à certains agents de la collectivité et aux structures non-desservies par l’Agence régionale de santé (ARS).
Dans le même temps, les agents du service des routes se sont portés volontaires pour assurer le transport et la distribution des masques attribués par l’ARS aux structures de santé. Près de 260 000 masques chirurgicaux ont ainsi été acheminés par les services du Département. À ceux-là s’ajoutent 135 000 masques jetables, commandés en coopération avec la Région Normandie et les départements du Calvados et de l’Orne ; ainsi que 500 000 masques, également chirurgicaux, achetés par le conseil départemental, à destination des professionnels de la Manche. Soit plus de 900 000 masques chirurgicaux.
Conscient de la nécessité de permettre à chaque habitant de son territoire d’être équipé de masques, la Manche a entrepris, dès le début du mois d’avril, de rechercher des masques lavables et réutilisables, présentant un niveau élevé de filtration afin de participer à la préservation de la santé de tous.
Grâce à Latitude Manche, une première commande de 100 000 masques a été effectuée à destination des professionnels. Elle a pu se mettre en place en développant une initiative personnelle et bénévole des Parapluies de Cherbourg. En lien avec l’association d’insertion Fil & Terre, les Parapluies avaient entrepris de doter en masques les soignants du Cotentin. Latitude Manche a proposé de donner une ampleur supplémentaire à cette belle initiative, en s’appuyant sur les mairies et des réseaux de couturières bénévoles afin de limiter les coûts.
J’ai également décidé de doter chaque habitant de la Manche, quels que soient son âge et sa profession, d’un masque en tissu, lavable et réutilisable. J’ai fait le choix de me tourner exclusivement vers la filière textile manchoise pour ces 500 000 masques. Cet achat a pu se faire en étroite collaboration avec les huit intercommunalités de la Manche, chacune partenaire à hauteur de 30 % de l’investissement total.

MARC LEFÈVRE

Président du conseil départemental de la Manche

Marc Lefèvre, président, conseil départemental, Manche

Plusieurs entreprises de notre département ont entrepris de produire ces masques barrière à destination des professionnels non médicaux et du grand public. Notre ferme volonté de privilégier des entreprises locales, et donc de favoriser l’emploi départemental, a eu pour conséquence un léger allongement des délais de fabrication et donc de distribution à chaque Manchoise et à chaque Manchois. Nous avons cependant réussi à recevoir près de 600 000 masques en à peine un peu plus d’un mois. Ce qui, compte tenu des déclarations dans les médias des collectivités qui avaient fait le choix de se tourner vers des fabricants étrangers, est un bon délai. Elles n’ont pas été mieux servies. Ce fut même souvent plus long…
Afin d’accompagner la reprise des cours par les collégiens, le conseil départemental a commandé 50 000 masques, soit deux par collégien. Cette dotation complémentaire, sans doute utile pour la rentrée prochaine, vient s’ajouter à celui déjà distribué à chaque habitant de la Manche, quel que soit son âge.
En agissant ainsi, le Département a fait face à ses obligations de solidarité, de prévention de la santé de ses habitants.

Le Département a fait face à ses obligations de solidarité.

Nous avons également choisi de nous porter au secours des très petites entreprises de notre territoire, en complément des aides apportées par l’État. Un plan de soutien de 2,5 millions d’euros a été voté en commission permanente le 27 avril 2020. Il prévoit une aide de 500 € pour les entreprises ayant déjà été aidées par l’État à hauteur de 1 500 €.
Nous avons de même mis en place, en partenariat avec Latitude Manche, une plateforme de soutien aux producteurs locaux. Elle a permis à chacun de connaître à tout moment les professionnels ouverts et proposant des marchés à la ferme, les marchés ouverts, les livraisons possibles.
Toujours avec Latitude Manche et afin de relancer de façon dynamique le tourisme dans le département, un million d’euros a été mobilisé pour un vaste plan de relance touristique. 80 000 « chèques Évasion 50 » vont être proposés aux personnes ayant réservé un hébergement chez un professionnel de la Manche. Ces chèques seront à dépenser dans la Manche chez les partenaires de l’opération. C’est du pouvoir d’achat augmenté que nous offrons à nos visiteurs.

Enfin, nous avons décidé de porter une attention toute particulière au monde associatif. La somme d’un million d’euros a été prévue dans le cadre du fonds de soutien « Manche Solidarité-Proximité 2020 ». Nous avons ainsi pu venir en aide à des associations faisant face à d’importantes difficultés financières.
Si les équipes du conseil départemental n’ont jamais abandonné leurs missions essentielles au service de la population, elles sont de nouveau pleinement mobilisées depuis la fin du confinement pour faire de la Manche le Département de la juste proximité, un département où personne n’est laissé sur le bord du chemin, un département où il fait bon vivre.


Bel été à chacun.


Réagir à cet article

Share This