ENFANCE ET PRÉVENTION

Qu’il s’agisse de le prévenir ou de l’accompagner, le Département place le handicap des enfants au cœur de son action, et cherche à créer les conditions de leur épanouissement.
image, protection, mère, enfant, handicap, naissance, enfance

Protéger la mère et l’enfant

Les professionnels qualifiés de la protection maternelle infantile (PMI) peuvent déceler dès la grossesse les facteurs de risque de handicap pour l’enfant à venir.

Un accompagnement spécifique des femmes enceintes vulnérables permet de prévenir par exemple une prématurité, puis un suivi postnatal favorise le repérage de troubles ou difficultés sources d’un handicap potentiel ou avéré. Des bilans de santé sont également effectués en école maternelle pour tous les enfants âgés de 3 à 4 ans, afin de dépister des problèmes d’audition, de vue ou de langage et de permettre leur prise en charge, d’autant plus efficace qu’elle est précoce.

« Nos puéricultrices, infirmières, médecins et sages-femmes œuvrent chaque jour à toutes les étapes de la vie et du développement de l’enfant au cours de ses premières années, explique le Dr Catherine Daguts, chef du service de PMI.

 Nous proposons des conseils aux femmes enceintes et aux parents, lors de visites à domicile et consultations de prévention, en contrôlant les conditions d’accueil chez les assistantes maternelles, dans les crèches et centres de loisirs, en réalisant le dépistage des troubles sensoriels à un âge où leur traitement permettra d’éviter des difficultés d’apprentissage. »
REPÈRES

Chaque année en France, 200 cas de syndrome de bébés secoués sont déclarés aux urgences, dont 10 à 40 % meurent d’un traumatisme crânien et la moitié restent lourdement handicapés.

image, solidarité, réponses adaptées, accompagnement, handicap

Apporter des réponses adaptées

La Maison départementale de l’autonomie (MDA) accompagne les enfants souffrant de déficiences motrices, mentales, cognitives, sensorielles, psychiques, d’un trouble de santé invalidant ou d’un polyhandicap.  Au regard de chaque situation individuelle, ses professionnels évaluent les besoins de compensation et prononcent les orientations adaptées, en privilégiant le domicile :

allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH), prestation de compensation du handicap (PCH), allocation personnalisée pour l’autonomie (APA), service d’aide à la vie sociale (SAVS), service d’accompagnement médico-social pour personnes handicapées (SAMSAH), orientation en unité localisée pour l’inclusion scolaire (ULIS), en établissement ou service médico-social.

Retrouvez la PMI ou la MDA au centre médico-social de votre secteur sur
 conseil-departemental.manche.fr

image, prémunir, exclusion

Prémunir contre l’exclusion

Financés par le Département (à hauteur de 20 %, le reste par l’agence régionale de santé), les centres d’action médico-sociale précoce (CAMSP) accueillent des enfants de 0 à 6 ans présentant des déficits sensoriels, moteurs ou mentaux, ou un risque de développer un handicap.

Pour les prémunir contre l’exclusion dans leur vie scolaire et sociale, ils préviennent et corrigent les inadaptations, les aident à acquérir de l’autonomie et à développer leurs potentialités, par des prises en charge individuelles ou collectives, en lien avec les familles. La Manche compte quatre CAMSP, à Cherbourg, Valognes, Saint-Lô et Coutances, à retrouver sur adcmpp.fr.

 

LE TRANSPORT SCOLAIRES DES ELEVES ET ETUDIANTS HANDICAPES

Afin d’encourager les élèves et étudiants handicapés en capacité de progresser vers une plus grande autonomie, le Département prend en charge leurs frais de transports jusqu’à leur établissement scolaire. Il met à leur disposition gratuitement son réseau Manéo, et rembourse les frais de déplacement des familles utilisant leur véhicule personnel ou des professionnels (taxis, VSL, ambulances…). Au total, 274 élèves de la maternelle au niveau BTS bénéficient actuellement d’une aide ou d’un transport scolaire adapté.

Image, transports, enfants, élèves, étudiants, handicap

Grâce à l’aide du Département, Baptiste, atteint d’autisme, est transporté gratuitement de son lycée (Sivard de Beaulieu, à Carentan) à son domicile. © D. Daguier – CD50

Share This