« C’est quoi être une femme entrepreneure ? » Web série de 5 vidéos de membres de Toutes pour Elles © Céline Héranval

« C’est quoi être une femme entrepreneure ? » Web série de 5 vidéos de membres de Toutes pour Elles © Céline Héranval

Article d'

Être une femme entrepreneure

À celles qui hésitent encore à créer leur entreprise, pourquoi franchir le pas ? Témoignages d’adhérentes. 

Être une femme entrepreneure

À celles qui hésitent encore à créer leur entreprise, pourquoi franchir le pas ? Témoignages d’adhérentes. 

image, Valérie Francisque

Valérie Francisque, coach, formatrice et artiste plasticienne, Équeurdreville

« Créer son entreprise permet tout simplement de réaliser un rêve ou de se donner la chance de réussir quand d’autres ne nous la donnent pas. C’est aller au bout des choses et de son projet, oser, croire en soi et en ses propres capacités, et quel que soit le résultat, même s’il est négatif ou mitigé, pouvoir ne pas regretter…  » de n’avoir jamais essayé ! « , comme dans la chanson Dommage (Bigflo et Oli). Au moins tenter sa chance, se donner les moyens, et être fière d’avoir traversé ses peurs et d’être sortie de sa petite zone de confort et d’habitudes. De plus, quand le succès est au rendez-vous, alors juste savourer le plaisir et la satisfaction que tout cela existe grâce à soi. C’est de la pure création, comme un artiste parti d’une toile vierge. Le tableau ou l’entreprise ressemble à ce que l’on y met, en fonction de qui on est, donc c’est unique ! Et travailler dans la Manche, c’est un cadre de vie exceptionnel pour soi et pour ses enfants, dans un environnement protégé, avec la force de la mer et de la campagne pour garder les pieds sur terre. Ce sont des relations de proximité, un réseau d’interactions professionnelles accessible à tous, et des interlocuteurs bien plus disponibles que si l’on habitait Paris ! »

valf-prod.com

photo Clémence Capiten

Clémentine Capiten, consultante en immobilier indépendante, megAgence, Tréauville

« Parce que le plaisir de faire ce que l’on veut, quand on veut et surtout comment on veut, n’a pas de prix! J’ai franchi le pas car j’ai voulu être ce que je suis au fond de moi, sans que personne ne me mette de pression ou d’objectifs. Je suis seule dans le bateau, et là on se rend compte de ce que l’on vaut vraiment, car on ne peut qu’être naturelle, réaliste et vraie face au client. De plus, la Manche est une terre riche de tourisme, d’ouverture sur le monde, de cultures, de religions, de traditions. Travailler chaque jour dans mon secteur de naissance, c’est côtoyer tous types de personnes, de tous les secteurs, et surtout terminer chaque journée avec une nouvelle rencontre, qui nous permettra de nous saluer dans la rue, puisque la Manche est toute petite. C’est le réseau qui fait foi et qui nous fait avancer dans notre quotidien. »

megagence.com

image, Régine Steinmetz

Régine Steinmetz, réflexologue relaxologue, Cherbourg

« Bien évidemment, une femme ne doit pas hésiter une seule seconde à créer son entreprise. Si son esprit est d’être autonome, indépendante, si son projet d’entreprise est novateur, si cette création s’impose, résonne intérieurement de manière très forte, alors il faut absolument foncer. C’est un objectif tellement intéressant, qui permet de grandir et de gagner encore de la confiance en soi ! Cherbourg-en-Cotentin est une ville dynamique, en plein essor, qui sait valoriser l’entreprenariat au féminin au travers de rencontres diverses : Boost Breakfast, Toutes pour Elles, Coaching Café… Pour l’ensemble de la Manche et sur tous les territoires français, la femme a plus que sa place. Elle doit la prendre, sans hésiter. Je ne saurais dire davantage. »

espace- Reflexo

photo, Rachel Louise Durand

Rachel-Louise Durand, créatrice et dirigeante du restaurant Allée des Lys, château des Ravalet, Tourlaville

« Il faut trouver les bons interlocuteurs, les bons partenaires financiers et surtout un comptable, prendre le temps de bien choisir son statut. Humainement, il faut être armée, car pour être prise au sérieux quand on est une femme qui entreprend, mieux vaut être une combattante, et vigilante, ne pas prendre pour argent comptant ce qu’on peut nous dire, car le monde des Bisounours n’existe pas. Il faut s’assumer complètement dans toutes ses facettes, de mère, femme, conjointe, chef d’entreprise… La femme est multiple, cyclique, elle doit s’appuyer sur cette complexité plutôt que sur qui que ce soit. Ne pas s’adapter à un monde d’hommes mais montrer qu’elle a des compétences, sortir du carcan patriarcal et être fière chaque jour de ce qu’elle a accompli. C’est petit pas après petit pas qu’on va perdurer. Après avoir fait toute la France, je suis arrivée dans le Cotentin il y a 10 ans. Il a cette réalité brute qui me plaît, on en prend plein les yeux, je trouve que c’est le meilleur endroit pour élever des enfants, cuisiner naturel… J’ai monté mon affaire en 2016, c’est le premier établissement alternatif du coin, la synthèse de ce que je suis : art culinaire, art de vivre er art pictural. Je n’ai compté que sur moi-même pour y arriver et me suis entourée d’une équipe que j’ai mise au défi. Une femme qui se met à son compte doit avoir tout ficelé, tout sécurisé, croire en ses projets mais ne pas vivre d’espoir, être tenace et non courageuse, et ne jamais montrer qu’elle doute d’elle-même ! »

raziel.life

image, Natacha Scelles

Natacha Scelles, coach organisationnelle,
Coaching Consult, Équeurdreville

Créer son entreprise signifie relever un nouveau défi. Nous sommes à la base des femmes de volonté, des battantes. Nous concilions notre vie de famille et notre vie salariale depuis des années, peut-être même notre sortie d’école, alors quelle différence avec le monde de l’entreprenariat ? Hormis un peu plus d’investissement et de stress si nous ne faisons pas attention, il n’y en a aucune. Une entreprise, c’est un « bébé » de plus dans la famille, qu’on fait grandir, qu’on porte à bout de bras, et on fait en sorte qu’il s’affirme avec le temps. Et quand on sait s’entourer d’un réseau bienveillant – on en a plusieurs à Cherbourg -, il y a toujours des solutions à tous les problèmes que l’entreprenariat peut poser.
Mon conseil serait, une fois le projet à son terme : « Lance-toi ! Au pire cela ne fonctionne pas mais tu auras vécu une super expérience, que beaucoup n’auront jamais osé vivre, ou alors ton entreprise fonctionne, et tu vas t’épanouir et enfin pouvoir concilier ta vie privée et ta vie pro ! » Et puis la Manche est une zone dynamique et motivante, à 3 heures de Paris et 1 heure de Caen. Au niveau connectivité, tout est parfait et surtout, on peut travailler dans un cadre de vie relaxant, avec un climat saint pour nos enfants, une grande qualité de vie, des forêts, plages et dunes à proximité, des activités pour toute la famille, des équipes dynamiques comme CherBougeToi, qui en organisent plein. Chacun peut y trouver son compte. »

coaching-consult.fr

photo, Myriam Corbet

Myriam Corbet, webmaster, community manager, graphiste, Cherbourg

« J’ai pris beaucoup de temps à m’autoriser à penser que je pouvais être chef d’entreprise. Mes proches, notamment mon mari, étaient convaincus que j’étais faite pour ça, mais mon éducation me disait le contraire. Dans ma famille, le statut de chef d’entreprise était réservé aux hommes, les femmes pouvaient avoir une activité salariée presque aussi bien payée qu’eux, et c’était déjà beaucoup. Être cheffe d’entreprise n’est pas un métier de tout repos, loin de là, car si sur le papier le partage des tâches est d’actualité, les tracas de la vie quotidienne ne semblent pas toucher les hommes autant que les femmes. Mais pour autant, avec un peu d’organisation et de bonne volonté, le jeu vaut vraiment la chandelle, car à l’arrivée, c’est une grande satisfaction de vivre d’une activité que l’on a entièrement construite et dont on peut être fière. Des statuts comme celui d’autoentrepreneur permettent de se lancer sans risquer de trop grosses sommes d’argent. Et celles qui hésiteraient encore à se lancer, je dirais ceci : « Essayez, risquez-vous ! Qu’avez-vous à perdre ? Si vous échouez, vous pourrez dire que vous avez tenté l’expérience et vous en sortirez grandie, et si vous réussissez, ce sera une grande fierté pour vous et vos proches ! » »

myriam-corbet.net

# POUR ALLER PLUS LOIN


Réagir à cet article

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This