© D. Daguier – CD50

création

personnes

LOGO, FPMA

Création : 2007 (reprise de la société MPGP en 2015, fusion en 2017)
Activité : mécanique industrielle de précision (usinage par enlèvement de matière : tournage – fraisage – ajustage)

  CONTACT :
3, rue Charles Joulan
ZA de la Monnerie
50410 Percy-en-Normandie
02 33 61 17 69

fpma.mecanique@gmail.com

LOGO, Saint-André Plastique

Création : 2007 (reprise de la société MPGP en 2015, fusion en 2017)
Activité : mécanique industrielle de précision (usinage par enlèvement de matière : tournage – fraisage – ajustage)
Effectif : 19 personnes

  CONTACT :
3, rue Charles Joulan
ZA de la Monnerie
50410 Percy-en-Normandie
02 33 61 17 69

fpma.mecanique@gmail.com

création

salariés

Une équipe de choc

FPMA, c’est une histoire de passion, une réussite industrielle et par-dessus tout humaine, basée sur des savoir-faire et un solide esprit d’équipe. Rencontre avec François Lamy, dirigeant, et sa femme Patricia, qui a rejoint l’aventure il y a un an.

Quels sont vos savoir-faire ?

On réalise des pièces, outillages et sous-ensembles de mécanique de précision, en petite et moyenne série, ainsi que des prototypes. Plastique, cuivre, bronze, acier, alu… on travaille toutes les matières, en usinage classique, mais surtout à commande numérique pour les pièces plus complexes, qui le sont d’ailleurs de plus en plus. L’autonomie de nos salariés est une de nos particularités : ils font la pièce du début à la fin, de la programmation à la finition. Notre valeur ajoutée ? On peut aller vite (le SAV représente 20 % de notre CA), ce que les clients veulent : le respect des délais couplé à la qualité.

Pour quels secteurs
travaillez-vous essentiellement ?

Agroalimentaire, luxe, parfums, pharmaceutique, automobile, ferroviaire et même aviation… nos réalisations de pièces sont aussi variées que les domaines d’activité dans lesquels nous intervenons. C’est toute la richesse de notre métier! On travaille par exemple pour le groupe international de haute technologie Safran, mais il nous arrive aussi bien d’accepter quelques commandes pour des particuliers ou de nous lancer dans des projets assez inédits, comme récemment, avec Chaudrolux (Villedieu) et en lien avec un architecte des bâtiments de France, la réalisation des pommelles du château de Versailles, soit plus de 250 pièces sur mesure.

 

Votre équipe, c’est la force de votre entreprise ?

Une équipe de choc, oui, c’est notre truc en plus, certainement ! Les gars sont motivés, curieux, ils vont de l’avant, moi, je suis juste un chef d’orchestre. On les intègre dans tout ce que l’on fait, même dans le choix de notre nouveau bâtiment. On s’attache surtout à garder cet esprit familial. Un employé stressé ne sera pas productif, il faut le bichonner, l’encourager. Et puis je ne suis pas dans une optique de profit personnel, quand on fait de bons résultats, tout le monde en bénéficie. C’est donnant-donnant, je leur dis souvent qu’ils récoltent ce qu’ils sèment, tout simplement. C’est vrai que je suis sur un petit nuage, entouré d’une équipe extraordinaire, que je veux plus que jamais conserver. Si j’ai 30 ans de métier, pour moi c’est essentiel de pouvoir transmettre, d’autant plus dans une filière qui souffre d’un déficit de notoriété et dans laquelle il est difficile de recruter.

Vous avez récemment déménagé ?

Locataires jusqu’alors, avec une activité dispatchée sur deux sites distincts, on ressentait le besoin d’être « chez nous » et on voulait surtout regrouper les deux équipes. C’est un investissement important (environ 1 million d’euros*), mais qui nous permet d’offrir des conditions optimales de travail et de sécurité à nos salariés. Dans ces nouveaux locaux – 1 200 m2 avec ateliers et bureaux –, on va gagner en efficacité, en confort et en cohésion !

* FPMA a reçu une aide départementale à l’immobilier d’entreprise d’environ 143 000 € (votée en commission permanente du 15 octobre 2018)

 À DÉCOUVRIR EN VIDÉO

François Lamy, dirigeant de FPMA, sur le tout nouveau site, ZA de la Monnerie. © D.Daguier – CD50

FPMA, visite

© D.Daguier – CD50


Réagir à cet article

Share This