PAROLES D’ÉLUS

LE GROUPE DES ÉLUS SOCIALISTES ET RÉPUBLICAINS –
NOTRE MANCHE

Dans une Manche qui va bien, renforçons nos solidarités

Avant l’été, lors de la séance plénière de juin, nous avons rappelé que, « oui, la Manche va bien ». Les dernières semaines ont confirmé un marché de l’emploi qui continue d’être dynamique, un chômage au plus bas, une saison touristique très satisfaisante. La Manche a de réels atouts et notre territoire sait offrir à la fois des débouchés dans l’industrie, un avenir pour l’agriculture et la pêche, des emplois dans les services. La Manche garantit un cadre de vie exceptionnel par sa diversité et sa douceur. À nous de continuer de le faire savoir et de soutenir les projets qui attirent les jeunes.
Concernant le conseil départemental, les recettes budgétaires sont particulièrement confortables, liées, en particulier, à un marché de l’immobilier dynamique et au développement de l’industrie. À ce titre, le territoire du Cotentin participe aux deux tiers des recettes fiscales du conseil départemental. Ce dynamisme, nous voulons le conforter autour du bassin d’emploi du Cotentin. C’est pourquoi nous demandons au Département de reprendre le dossier du contournement sud-ouest de Cherbourg. Serons-nous enfin entendus ?
Dans notre dernière tribune, nous évoquions longuement le sujet de l’enfance en danger. Nous continuons de porter la défense de cette action, pour nous, prioritaire. Et si nous regrettons que la majorité tarde à donner les moyens nécessaires, nous avons voté pour la décision modificative au budget 2019 qui ajoute enfin des crédits sur ce secteur. Mais comme nous le rappelions, si l’argent est nécessaire, il n’est pas suffisant. Nous devons penser l’approche de l’enfance en danger d’une manière différente, revoir nos accompagnements, modifier en profondeur nos réponses pour correspondre aux besoins et attentes actuelles des enfants, des jeunes, des familles.
Si la Manche va bien, nous continuerons de nous battre pour que la répartition des ressources liées à l’activité de notre territoire se fasse, en priorité à destination de celles et ceux qui ne bénéficient pas de ce climat favorable. La Manche est belle par sa qualité de vie, mais doit l’être aussi par les solidarités humaines et territoriales portées par le conseil départemental.

LE GROUPE DES ÉLUS SOCIALISTES ET RÉPUBLICAINS
– Notre Manche :

Anna PIC, Frédéric BASTIAN, Cherbourg-Octeville-1 – Karine DUVAL, Sébastien FAGNEN, Cherbourg-Octeville-2 – Marie-Odile FERET, Franck TISON, Cherbourg-Octeville-3 – Odile LEFAIX-VÉRON, Dominique HÉBERT, Équeurdreville-Hainneville – Yveline DRUEZ, Jean-Paul FORTIN, La Hague – Frédérique BOURY, François ROUSSEAU, Les Pieux – Madeleine DUBOST, Gilles LELONG, Tourlaville.

• Suivez-nous sur twitter : @notremanche

• Contact : Martial Defoy, collaborateur de groupe :
02 33 05 97 92 – martial.defoy@manche.fr

LES ÉLUS DU GROUPE DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE

L’impact du Brexit sur une de nos filières d’excellence

La Manche vient d’accueillir, mi-septembre, les assises nationales de la pêche et des produits de la mer, à Granville. Plusieurs centaines de personnes, de toute la France, ont travaillé pendant deux jours sur l’avenir de cette filière d’excellence. Recherche, préservation de la ressource, technique de pêche durable, formation et orientation des jeunes… Mais parmi tous ces sujets, il en est un d’actualité qui inquiète plus particulièrement nos pêcheurs, le Brexit annoncé pour le 31 octobre prochain.
De graves menaces pèsent sur les 277 navires de la flottille de pêche des ports de la Manche. 854 emplois de marins, sans parler des milliers d’emplois induits, sont en danger.
Ces menaces, nous avons eu l’occasion de les évoquer à plusieurs reprises avec les responsables et professionnels de la pêche normande. Il est ici question des relations que nous entretenons avec nos voisins des Îles Anglo-Normandes, et plus particulièrement en matière de zone de pêche.
Car contrairement à ce qui nous est expliqué depuis trois ans, les Îles Anglo-Normandes sont bien parties prenantes de ce désormais fameux Brexit.
Nous devons absolument et impérativement faire valoir les droits historiques de la flottille de pêche normande dans les eaux anglo-normandes.
Aujourd’hui, le temps des relations bilatérales ne suffit plus. Il est nécessaire d’agir à l’échelon supérieur, celui du Gouvernement. Ministres et Premier ministre doivent se mobiliser, car demain nous ne pouvons pas nous réveiller assommés par un Brexit qui n’aurait pas été suffisamment anticipé. Il en va de la vie et de la survie de notre filière d’excellence : la pêche.

LES ÉLUS DU GROUPE DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE :

Dominique LARSONNEUR-MOREL, Gabriel DAUBE, Agon-Coutainville – Catherine BRUNAUD-RHYN, Antoine DELAUNAY, Avranches – Patricia LECOMTE, Alain NAVARRET, Bréhal – Françoise LEROSSIGNOL, Patrice PILLET, Bricquebec – Maryse LE GOFF, Marc LEFÈVRE, Carentan – Marie-Pierre FAUVEL, Michel de BEAUCOUDREY, Condé-sur-Vire – Anne HAREL, Jean-Dominique BOURDIN, Coutances – Chantal BARJOL, Jean MORIN, Créances – Sylvie GÂTÉ, Jean-Marc JULIENNE, Granville – Marie-Hélène FILLÂTRE, Jean-Paul RANCHIN, Isigny-le-Buat – Valérie NORMAND, Serge DESLANDES, Mortainais – Nicole GODARD, Jean-Claude BRAUD, Pont-Hébert – Valérie NOUVEL, André DENOT, Pontorson – Maryse HÉDOUIN, Jean-Claude HEURTAUX, Quettreville-sur-Sienne – Carine MAHIEU, Jacky BOUVET, Saint-Hilaire-du-Harcouët – Adèle HOMMET-LELIÈVRE, François BRIÈRE, Saint-Lô-1 – Brigitte BOISGERAULT, Mathieu JOHANN-LEPRESLE, Saint-Lô-2 – Christèle CASTELEIN, Jacques COQUELIN, Valognes – Christine LEBACHELEY, Jean LEPETIT, Val de Saire – Martine LEMOINE, Philippe BAS, Villedieu-les-Poêles.

• Contact :  groupe.majorite@manche.fr

Share This