Article d'

« Une belle émulation »

Extraits d’entretien avec Clotilde Boyer, co-dirigeante de l’agence Come & Become
et cofondatrice de Toutes pour Elles :

Come & Become

« On a créé notre cabinet de conseil à Cherbourg il y a 6 ans, pour accompagner les hommes, les femmes, les jeunes, les équipes et les organisations dans toutes leurs transformations et dans leur devenir, en leur apportant une méthodologie de réflexion participative et un regard bienveillant à travers des accompagnements sur mesure. »

L’entreprenariat féminin

« On observe que les entreprises lancées par des femmes avec un soutien comparable au nôtre durent plus longtemps que celles initiées par des hommes. En général – et ça a été confirmé par nos partenaires de banques, assurances et experts comptables – les projets de création d’entreprise qu’elles portent sont plus aboutis, plus détaillés, mais mettent plus de temps à émerger. D’où l’importance de bien les accompagner ! »

Tout mener de front

« On a toutes des périodes tout feu tout flamme et d’autres plus difficiles. On est 8 dans le bureau donc on s’est réparti certaines tâches selon les compétences de chacune et on se relaie quand il y a des moments de rush professionnel. Et on s’appuie de plus en plus sur nos membres, qui se rendent disponibles et sont demandeuses, on va les associer davantage l’année prochaine à des actions, pour que ça ne repose pas sur les mêmes épaules. »

 

Retours positifs

« Le collectif a vécu un an et demi porté par la BGE Basse-Normandie, mais sa liquidation nous a confrontées à un double dilemme : une croissance de demandes à nous rejoindre et moins de moyens humains et logistiques pour nous développer. On s’est alors constituées en association, en juillet 2017. On a beaucoup de retours positifs, disant que ce qu’on propose est très stimulant et dynamisant. Ce n’est pas artificiel, c’est vraiment l’énergie que dégagent toutes nos membres. »

Les jeunes

« Cette année, on a ouvert le concours à une 4e catégorie des moins de 26 ans, pour inciter et soutenir celles qui osent se lancer dans l’entreprenariat. Elles ont eu l’occasion de rencontrer d’autres femmes qui entreprennent et d’échanger avec un jury très bienveillant pour les aider à mieux se lancer. On pense aussi intervenir dans des établissements pour présenter ce qu’est l’entreprenariat féminin. »

Créations

« On a souhaité que les femmes qui adhèrent aient déjà créé leur entreprise et on est de plus en plus sollicitées par des demandes d’accompagnement à la création, mais ce n’est pas notre cœur d’activité, donc on les oriente vers la CCI. Pour autant, notre soutien les intéresse aussi, notre partage d’expériences, des conseils concrets et pratiques pour franchir le pas. Et certaines l’ont déjà franchi.»

Conseils à celles qui hésitent

« Faites-vous bien entourer par des personnes compétentes pour vous donner des conseils avisés ; prenez le temps de mûrir votre projet, de le rédiger – car ça permet de poser les choses – et d’en parler autour de vous ; ne sous-estimez pas vos besoins financiers et prenez le temps d’envisager votre développement à moyen ou long terme. Et puis contactez-nous, on peut vous orienter, vous mettre en lien avec les bonnes personnes et vous accueillir dans une rencontre, sans engagement, car il n’y a rien de tel pour être stimulé. »

Come & Become

« On a créé notre cabinet de conseil à Cherbourg il y a 6 ans, pour accompagner les hommes, les femmes, les jeunes, les équipes et les organisations dans toutes leurs transformations et dans leur devenir, en leur apportant une méthodologie de réflexion participative et un regard bienveillant à travers des accompagnements sur mesure. »

L’entreprenariat féminin

« On observe que les entreprises lancées par des femmes avec un soutien comparable au nôtre durent plus longtemps que celles initiées par des hommes. En général – et ça a été confirmé par nos partenaires de banques, assurances et experts comptables – les projets de création d’entreprise qu’elles portent sont plus aboutis, plus détaillés, mais mettent plus de temps à émerger. D’où l’importance de bien les accompagner ! »

Tout mener de front

« On a toutes des périodes tout feu tout flamme et d’autres plus difficiles. On est 8 dans le bureau donc on s’est réparti certaines tâches selon les compétences de chacune et on se relaie quand il y a des moments de rush professionnel. Et on s’appuie de plus en plus sur nos membres, qui se rendent disponibles et sont demandeuses, on va les associer davantage l’année prochaine à des actions, pour que ça ne repose pas sur les mêmes épaules. »

 

Retours positifs

« Le collectif a vécu un an et demi porté par la BGE Basse-Normandie, mais sa liquidation nous a confrontées à un double dilemme : une croissance de demandes à nous rejoindre et moins de moyens humains et logistiques pour nous développer. On s’est alors constituées en association, en juillet 2017. On a beaucoup de retours positifs, disant que ce qu’on propose est très stimulant et dynamisant. Ce n’est pas artificiel, c’est vraiment l’énergie que dégagent toutes nos membres. »

Les jeunes

« Cette année, on a ouvert le concours à une 4e catégorie des moins de 26 ans, pour inciter et soutenir celles qui osent se lancer dans l’entreprenariat. Elles ont eu l’occasion de rencontrer d’autres femmes qui entreprennent et d’échanger avec un jury très bienveillant pour les aider à mieux se lancer. On pense aussi intervenir dans des établissements pour présenter ce qu’est l’entreprenariat féminin. »

Créations

« On a souhaité que les femmes qui adhèrent aient déjà créé leur entreprise et on est de plus en plus sollicitées par des demandes d’accompagnement à la création, mais ce n’est pas notre cœur d’activité, donc on les oriente vers la CCI. Pour autant, notre soutien les intéresse aussi, notre partage d’expériences, des conseils concrets et pratiques pour franchir le pas. Et certaines l’ont déjà franchi.»

Conseils à celles qui hésitent

« Faites-vous bien entourer par des personnes compétentes pour vous donner des conseils avisés ; prenez le temps de mûrir votre projet, de le rédiger – car ça permet de poser les choses – et d’en parler autour de vous ; ne sous-estimez pas vos besoins financiers et prenez le temps d’envisager votre développement à moyen ou long terme. Et puis contactez-nous, on peut vous orienter, vous mettre en lien avec les bonnes personnes et vous accueillir dans une rencontre, sans engagement, car il n’y a rien de tel pour être stimulé. »

# POUR ALLER PLUS LOIN


Réagir à cet article

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This